Comité départemental de cyclotourisme d'Indre-et-Loire
Comité départemental de cyclotourisme  d'Indre-et-Loire                      

Le carnet de route des Tourangelles

 

 

Dimanche 29 mai

Les filles d’Indre-et-Loire s’étaient donné rendez-vous avec leurs « collègues » de la Ligue à Orléans, devant le Conseil régional, pour un départ groupé.
Première étape « cool », plate, pas de pluie le matin, juste un peu l’après-midi. Bilan : 122 km prévus, 123 accomplis.

En revanche, il a dû y avoir de gros orages avant leur passage puisqu’elles ont eu à franchir des portions de routes inondées, les jambes levées parfois pour ne pas trop se mouiller les pieds. Pique-nique du midi bien assuré, hébergement le soir en chambre collective à lits superposés

Lundi 30 mai, 2e jour

Un petit coup de fil rapide à 11 h 10, grâce à un arrêt-crevaison : « C’est la galère, ça n’arrête pas de pleuvoir, on est trempées jusqu’aux os. De l’eau partout, les pompiers sont de sortie, des déviations à cause des routes inondées, et on a juste fait 40 kilomètres ! »
Ce doit être pour cela que Marie-Claude, l’organisatrice, nous a conseillé d’emporter… un maillot de bain.
Arrivée au pique-nique vers 13 h 35, dégoulinantes. Il reste encore 50 km à faire…

Nous atteignons le gîte après 125 kilomètres. L’étape a été un peu rallongée du fait des diverses déviations. Nous avons reçu des seaux d’eau sur la tête toute la journée. Tout est trempé malgré les capes de pluie. Le groupe, surtout, a eu froid.
Cela dit, les filles sont ce soir dans un gîte (avec tennis !) équipé de sèche-linge qui vont fonctionner à plein ! Une fois douchées et quelque peu réchauffées, « on rigole bien », signe que le moral est bon. Mais la météo annoncée pour demain n’est pas meilleure.

Mardi 31 mai, 3e jour

9 h 40 : il pleut toujours, une crevaison et seulement 12 kilomètres parcourus…
Bilan du soir : 105 km pile, comme annoncé, parcours assez plat. Pluie persistante toute la matinée, mais qui s’est un peu calmée cet après-midi.

D’où une allure tranquille, ponctuée de quelques pauses-visites, et de jolis paysages malgré le ciel encore assez bas.
Ce soir, les filles sont en mobil-home dans un camping sympa. Donc nettoyage et séchage des vêtements, et seaux et brosses pour le nettoyage… des vélos ! 
Demain, elles semblent plus optimistes quant à la météo, mais… c’est l’étape des « lacets de la Mélaire » ! De quoi dépoussiérer les petits plateaux.

Mercredi 1 juin, 4e jour

11 h 35 : première crevaison au 30e kilomètre ! Mais pas de pluie, ça va. Le groupe aurait-il fait un peu la grasse matinée ?
13 h 40 : on est à table, on papote. Les lacets, c’est après manger.
18 h 50, le bilan : première journée sans pluie, courte (68 km comme prévu) avec en option les fameux lacets : « De la rigolade, une petite montée sur 2 kilomètres. »
Ce soir, mobil-homes, tranquilles, et demain direction Nancy.

Jeudi 2 juin, 5e jour

Matinée sous la pluie. Arrivées à Toul pour le pique-nique après 72 kilomètres. Parcours assez vallonné, allure très lente. Mais il ne reste qu’une trentaine de kilomètres.
Les Tourangelles sont accueillies par le club de Toul. Elles peuvent se ravitailler au sec et profiter de l’atelier pour restaurer aussi la mécanique. Marc et Thierry Godard leur font une visite-surprise. Annette en a les larmes aux yeux. Le groupe passe la nuit à l’hôtel B&B de Frouard, après une journée de 105 kilomètres et quelques toboggans, toujours sous la pluie, avec de jolis passages le long du canal de la Moselle. Quelques problèmes mécaniques dus aux conditions climatiques, des patins de freins en souffrance et un record de 10 crevaisons !
Cela dit, le groupe est très sympa et, raconte une participante, « nous allons dîner au… Buffalo Bill ! » (sic).

Vendredi 3 juin, 6e jour

Ce matin, départ sous des trombes d’eau et dans le brouillard ! Parcours toujours un peu vallonné, mais très joli notamment le long du canal de la Marne au Rhin. Beau spectacle des écluses, surtout celle d’Artzwiller, une sorte d’ascenseur à bateaux. Les Tourangelles ont pris le temps d'admirer son fonctionnement.
13h : elles sont au pique-nique à Saverne, très bien accueillies encore une fois, notamment avec dégustation de (plusieurs !) verres de pineau Blanc. Reste donc une vingtaine de kilomètres toujours le long du canal mais semble-t-il sans pluie annoncée, pour atteindre Strasbourg à priori vers 15 h. Après l’installation à l’hôtel et la douche réparatrice, c’est quartier libre jusqu’à ce soir et le fameux dîner qu’elles attendent toutes, pour mémoire : choucroute au vin blanc du terroir, pommes vapeur et ses cinq garnitures, ou jarret de porc gratiné au munster, pommes de terre sautées et légumes du moment 

Samedi 4 juin, 7e jour

16 h30 : elles sont installées dans les chambres, et douchées, après « un festival de douches tout l’après-midi », et toujours des crevaisons.
Le pire des après-midi de la semaine, « des seaux d’eau ; le canal d’un côté, de l’eau de l’autre côté de la route, des trombes d’eau sur la tête. De l’aqua-bike ! Et à l’arrivée de la grêle… »
Et maintenant qu’elles sont à l’abri, « on aperçoit un petit coin de ciel bleu ! ». Rageant, non ?
Pas de garage à l’hôtel en plein centre-ville de Strasbourg, donc les vélos… ont été montés dans les chambres. Il ne reste plus qu’à ranger un peu les sacs, mais « ça pue dans les sacs de linge sale… »
Elles n’ont plus qu’une chose en tête, le dîner.
Une petite déception pour demain, le défilé ne se déroulera que sur Strasbourg ; elles ne passeront pas le pont de l’Europe comme prévu pour aller à Kehl. « Angela ne veut pas que l’on traverse le Rhin ».

Dimanche 5 juin.

6h, elles sont dans le bus, départ de Strasbourg avec une petite heure d’avance.
Info quelque peu erronée hier soir, c’est le passage sur le pont de l’Europe qui leur a été interdit, mais elles ont néanmoins pu aller faire le tour prévu à Kehl par un autre pont, une passerelle en fait.
Un défilé d’une trentaine de kilomètres, avec le beau temps ! Enfin. « Très belle organisation pour cette parade en ville. » Ensuite, le pique-nique géant, « là aussi très bien organisé ».
À savoir : l’UC Veigné était le club le plus représenté de toute la ligue du Centre avec 8 filles.
Superbe ! Vraiment, bravo les filles !

Le groupe 

L'U.C.Veigné

Club avantage FFCT37

Avec votre licence FFCT vous bénéficiez de remises chez Les

commerçants d'Indre-et-Loire.

 Dernières modifications du site 

La vie des clubs

21 au 28 avril 2018

Cyclo 37

Consultez votre revue  2017

Commission féminine

Pour grand voyageur !! 

Lettre info

Consultez la dernière lettre info.

Vous souhaitez recevoir la Lettre Info. C'est très simple. 

Utilisez notre formulaire de Lettre Info pour obtenir d'avantages d'informations.

Nous vous attendons avec impatience.Article NR

Pour nous trouver

Comité départemental de cyclotourisme

Maison des sports de Touraine

Rue de l'Aviation

BP 100

37210 Parçay-Meslay

 

Formulaire de contact

...

Code de la route

...