Comité départemental de cyclotourisme d'Indre-et-Loire
Comité départemental de cyclotourisme  d'Indre-et-Loire                      

Le GAZELEC en CORSE du sud

Après le Tour de Haute Corse réalisé en 2013, c’était la Corse du Sud qui était au programme du Gazélec cette année. Du 28 Mai au 5 Juin 2016 cette randonnée d’une semaine allait permettre de boucler la boucle sur l’Ile de Beauté avec 7 étapes à partir d’Ajaccio. De l’avis des 21 Cyclos (19 hommes et 2 femmes, mais où est donc la parité ?) ce fut une randonnée très réussie qui nous fit partir de Tours le 28 Mai au matin (5H30).

Voyage Aller :

Dix heures de route et le convoi (deux minibus dont un avec une remorque de 10 vélos et une camionnette avec les vélos en housses et les sacs de voyage) arrive au terminal des Ferrys au port de Marseille. Déchargement des vélos et dépose des minibus dans un parking. L’arrivée en milieu d’après-midi nous a permis de pouvoir aller apprécier les travaux réalisés autour du port de Marseille, notamment la réhabilitation des docks près de la majestueuse Cathédrale La Major et du Mucem (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) situés tous trois avant le Vieux Port. 17H, c’est l’heure de l’embarquement pour La camionnette (qui nous suivra durant tout notre périple) et les Cyclos accompagnés de leur vélo à bord du Girolata, Ferry de la société maritime La Méridionale. On quitte le continent sur le coup des 19H avec un dernier regard sur le château d’If et un débarquement 12h plus tard au port d’Ajaccio.

1ère Etape : Ajaccio/Propriano (115km/1700m ou 120km/1900m)

Sortie du ferry. Habillé en « cycliste » puis, les vélos montés, c’est une traversée de ville assez facile qui nous attend en ce dimanche 29 Mai néanmoins la prudence est de rigueur. Direction le Sud par la côte pour certains, où par la route des crêtes pour les plus téméraires. La pluie s’invite à la fête mais il ne fait pas froid et les averses sont éparses même si elles occultent les beaux paysages côtiers que nous aurions souhaité voir. Les quelques montées à fort dénivelé nous font comprendre que La Corse se mérite… Au croisement des deux parcours, la camionnette, ses deux volontaires et… le soleil revenu nous attendent pour la pause « pique-nique ». L’après-midi sera du coup tout autre avec les vues sur cette superbe côte Ouest de la Corse et en point d’orgue la pointe de Campomoro, sa mer bleue turquoise et sa tour génoise qui éclatent sous le soleil de cette fin d’après-midi. Nous prenons peu après possession de notre gîte au pied d’une plage de rêve proche de Propriano…

2ème Etape : Propriano/Porto-Vecchio (105km/1400m ou 130km/2200m)

Ce matin le temps est gris mais agréable au niveau température pour des cyclistes. Nous allons traverser la côte d’Ouest en Est par le maquis Corse avec un arrêt à la belle ville de Sartène. Construite sur d’énormes pics rocheux cette ville perchée sur les pentes du Monte Rosso est restée très authentique. Elle méritera une visite au cours de laquelle nous rencontrerons un tourangeau de Cyclo 37… Les routes du maquis qui suivent sont très agréables et peu fréquentés avec des petits cols qui affûtent les mollets en vue des échéances suivantes… Descente sur la côte ensuite sous un ciel dégagé avec en prime la vue sur le Lion de Roccapina

véritable œuvre d'art sculptée par la nature et surplombant la mer. Il est temps maintenant de se réalimenter lors de la pause méridienne autour de Figari. Après le repas, le peloton reprendra sa route vers Porto-Vecchio des routes calmes agrémentées bien entendu de quelques cols  poussé fort heureusement par un vent violent, ouf ! 

3ème Etape : Porto-Vecchio/Bavella/Porto-Vecchio (130km/2430m ou 130km/2600m)

Par un beau matin ensoleillé, le peloton longera la côte Est depuis Porto-Vecchio vers le Nord. Après une quinzaine de kilomètres les « grimpeurs » monteront jusqu’au village de Conca, célèbre pour être le départ du fameux chemin de randonnée GR20, histoire de s’échauffer avant de retrouver « toute la troupe » à Solenzara au bord de mer. Finie la rigolade maintenant car ça n’est pas moins de 25km de montée, entrecoupés de 4 petits kilomètres de plat + descente, qui attendent les Cyclos… Tout d’abord la montée progressive du col de Laronne (17km) rendue très difficile par un très chaud soleil puis, après la pause précitée, 8km de montée entre 8 et 12% pour atteindre le col de Bavella à 1912m ! Têtes baissées, ils auront apprécié les magnifiques vues sur les torrents de la rivière et autres bassines naturelles formées par les rochers érodés et têtes levées les fameuses Aiguilles de Bavella,

 pics rocheux déchiquetés à travers les pins et châtaigniers. Nombreux seront les Cyclos exténués après cet effort violent et la pause pique-nique peu après le col sera la bienvenue. Après-midi plus calme avec les traversées de petits villages et un dernier col de 10 kilomètres avant d’entamer la longue descente sur Porto-Vecchio.

4ème Etape : Porto-Vecchio/Bonifacio/Porto-Vecchio (105km/1300m ou 120km/1700m)

Journée de récupération aujourd’hui avec moins de dénivelé au programme. La matinée commence quand même par la montée jusqu’à Sotta puis Chéra par les petites routes du massif. S’ensuit une descente jusqu’à la route nationale qui joint Porto-Vecchio à Bonifacio. En file indienne et en petits groupes séparés, le peloton du Gazélec observera la plus grande prudence car le vent ¾ face défavorable pousse vers la route où le flot des voitures est incessant. Arrivé à Bonifacio, c’est le soulagement pour tous. Pause repas puis une visite de Bonifacio de deux heures improvisée par des guides Gazélec connaissant parfaitement l’endroit. 

Du coup on n’a rien raté de cette surprenante citadelle imprenable, de sa vieille ville et ses maisons à flanc de falaise avec l’embouchure de son port à nulle autre pareille. Dommage que le temps gris ait en partie gâché la vue sur la Sardaigne proche et les îles Lavezzi. Retour par le site préhistorique de l’Araguina et à nouveau la route nationale (moins fréquentée que le matin) avant de bifurquer vers la superbe route des plages à Bocca di l’Oru avec notamment une vue imprenable sur la célèbre plage de Palombaggia, véritable récompense de la journée.

5ème Etape : Porto-Vecchio/Porticcio (130km/2600m ou 140km/2800m)

Grosse étape aujourd’hui avec la traversée de la Corse du Sud en diagonale par la montagne par ce temps gris ce matin qui n’augure rien de bon… La longue montée régulière de l’Ospédale empruntée récemment par le Critérium International de la Route se fait au sec mais à peine arrivé au sommet, une pluie d’orage se met à tomber violemment. Elle ne s’arrêtera que rarement lors de cette traversée. Du coup nous ne verrons quasiment rien de cette étape qui aurait dû être une des plus belles avec les points de vue en haut des nombreux cols avalés tout au long de la journée mais c’est ça aussi le vélo, faire du sport dans des conditions difficiles. Les pâtes au Brocciu dans un restaurant à Aullène en lieu et place du traditionnel pique-nique du midi n’en seront que plus appréciées et nous permettront d’aborder le col St Eustache régénérés. Le soleil réapparaitra lors de la descente vers le golfe d’Ajaccio et réchauffera les organismes quelque peu frigorifiés. A notre gîte de Porticcio, la douche chaude qui suivra sera appréciée par tous ! 

6ème Etape : Porticcio/Prunelli/Gravona/Porticcio (100km/1980m ou 130km/2900m)

Le ciel est voilé mais le soleil est présent de temps en temps ce matin. A partir de Porticcio nous prenons la direction du Nord-Est en suivant les vergers tout d’abord puis le fleuve côtier Prunelli jusqu’à Tolla où depuis la route nous surplomberons son lac formé par le barrage en contrebas.

Nous monterons ensuite jusqu’à Bastelica, fleuron de la charcuterie corse où nous ferons une pause-café afin de regrouper tout le monde. Les plus hardis feront un aller–retour de 30 km jusqu’à la station de ski d’Ese (deux stations de ski en Corse),  tandis que les autres monteront les 8 km les plus difficiles jusqu’au sommet du col de Scalella où a lieu la pause méridienne en compagnie d’invités un peu spéciaux, des cochons sauvages… Après-midi plus facile avec un peu de yoyo ensuite vers la vallée de la Gravona puis de descendre franchement sur Cuara pour retourner à Porticcio sous un franc soleil. A l’arrivée quelques-uns se baigneront dans la baie de Porticcio !

 

7ème Etape : Porticcio/La Cinarca/Ajaccio (85km/1500m)

Ultime étape de notre Randonnée Cyclo sous un soleil éclatant au Rendez Vous ce matin ! Pour autant cette étape raccourcie (il ne faut pas être en retard ce soir pour l’embarquement sur le ferry) ne sera pas des plus faciles et on se rappellera que monter des cols sous le soleil et avec la chaleur, ça laisse des traces sur les organismes… Après 5 km de « mal plats », nous rentrerons dans le vif du sujet avec une petite montée raide de 5 km suivie peu après d’un col de 10km à 610m, le Bocca di Sarzoggiu. La descente vers la mer et la magnifique vue sur le Golfe de La Liscia atténueront notre « mal de jambes ». Proche de la Tour génoise d’Ancône, les GO du pique-nique nous trouveront un endroit de rêve « les pieds dans l’eau »… Dur de partir de cet endroit paradisiaque mais il le faut bien et, si la route longeant la côte propose des vues aussi belles les unes que les autres, le dénivelé qui ne cesse d’augmenter nous fait revenir à la raison ! Point d’orgue de cette montée, un passage à plus de 17% qui s’ajoutera aux nombreux raidards nous menant en haut de la falaise puis jusqu’au col de Listincone au-dessus du golfe de Lava… La suite sera plus facile même si deux petits cols seront à passer avant d’arriver à Ajaccio par le Nord puis au port pour nous préparer à embarquer à bord de notre Ferry.

Voyage Retour :

Retour sans histoire (bateau et route) vers une Touraine que l’on découvre sous les eaux du Cher le dimanche soir. Tous les participants garderont un excellent souvenir de ce séjour qui se sera déroulé dans une excellente ambiance et où l’entraide fut de mise. A signaler qu’aucun accident ne fut à déplorer grâce au sérieux des cyclistes mais aussi des conducteurs corses très compréhensifs, il faut le souligner.

 

 

Jean Luc Piriou

Club avantage FFCT37

Avec votre licence FFCT vous bénéficiez de remises chez Les

commerçants d'Indre-et-Loire.

 Dernières modifications du site 

La vie des clubs

21 au 28 avril 2018

Cyclo 37

Consultez votre revue  2017

Commission féminine

Pour grand voyageur !! 

Lettre info

Consultez la dernière lettre info.

Vous souhaitez recevoir la Lettre Info. C'est très simple. 

Utilisez notre formulaire de Lettre Info pour obtenir d'avantages d'informations.

Nous vous attendons avec impatience.Article NR

Pour nous trouver

Comité départemental de cyclotourisme

Maison des sports de Touraine

Rue de l'Aviation

BP 100

37210 Parçay-Meslay

 

Formulaire de contact

...

Code de la route

...